LES LICENCES

Les éléments ci-dessous sont donnés à titre informatif.      Il faut se référer à la réglementation officielle en vigueur.

Licence de pilote d’avion léger (LAPL)

Licence de pilote Privé (PPL)


Privilèges

Privilèges

Permet de voler dans toute l’UE et la Suisse, sur des monomoteurs à pistons de moins de 2 tonnes, avec, après 10h de solo comme titulaire de la licence, la possibilité d'emmener trois 3 passagers au maximum.

Permet de voler dans le monde entier, sur des monomoteurs à pistons.
Des qualifications (Bi-moteur, vols aux instruments, instructeur, ...) sont possibles.
 


Prérequis

Prérequis

Il n'y a pas d’âge, pour débuter la formation.
Au minimum 16 ans pour le premier vol seul à bord et 17 ans pour être présenter à l'examen pratique.

Aptitude médicale LAPL, valable 5 ans pour les moins de 40 ans et 2 ans pour les plus de 40 ans.
 

Il n'y a pas d’âge, pour débuter la formation.
Au minimum 16 ans pour le premier vol seul à bord et 17 ans pour être présenter à l'examen pratique.

Aptitude médicale Classe 2, valable 5 ans pour les moins de 40 ans
limité à 42 ans, 2 ans de 40 à 50 ans limité à 51 ans, 1 an pour les plus de 50 ans


Formation

Formation

EpreuveThéorique: 120 QCM en 2 parties avec 75% de réussite nécessaire à chacune.
Formation en vol: 30 heures de vol minimum 
dont au minimum 15 heures en double commande 
et 6 heures en solo, dont 3 heure en navigation
dont dont un vol de 80 Nm

EpreuveThéorique: 120 QCM en 2 parties avec 75% de réussite nécessaire à chacune.
Formation en vol: 45 heures de vol minimum 
dont au minimum 25 heures en double commande 
et 10 heures en solo, dont 5 heure en navigation
dont dont un vol de 150 Nm


Maintien de la licence

Maintien de la licence

Pour que la LAPL soit valide, il faut avoir réalisé dans les 24 mois précédant le vol (glissants) au minimum 12 heures de vol dont un vol avec un instructeur d'un heure au minimum.
 

Pour proroger votre qualification de classe de votre PPL, il faut avoir effectué 12 heures dans les 12 mois précédant la fin de validité de la qualification, 12 heures de vol dont au minimum 6 heures comme CdB et un vol avec un instructeur d'un heure au minimum.


 La délivrance d'une licence et de ses qualification est soumise à la réussite
d'une épreuve en vol avec un examinateur (FE)

 

L'autorisation de base (LAPL)


C'est le responsable pédagogique de l’organisme de formation ou son délégataire qui délivre, suspend ou retire l’ABL et/ou ses autorisations additionnelles.
L’exercice des privilèges de l’ABL de l’élève-pilote est spécifique aux vols effectués dans le cadre de
l’organisme de formation qui l’a délivrée.


Prérequis

Il faut être titulaise soit un Brevet d’Initiation Aéronautique de moins de 36 mois, soit un théorique LAPL(A) ou PPL(A) de moins de 24 mois.
Il faut avoir effectué un minimum de 6 heures de vol de formation en double commande
et au moins 20 atterrissages en tant que pilote seul à bord sous supervision d’un instructeur de vol avion FI(A).
Il faut être titulaire d’un certificat médical de classe LAPL au minimum


Formation

Cette autorisation entre dans le cadre d’un programme de formation en vol au LAPL(A).
Il faut démontrer des compétences techniques (Pilotage, Trajectoire, Procédure, Connaissances, Communication) et des compétences non techniques : (Conscience de la situation, Prise de décision, Affirmation de soi et gestion des ressources.)


 Privilèges

Les privilèges de l’ABL ne peuvent être exercés que lorsque son titulaire a accompli au cours des 24 derniers mois
au moins 12 heures de vol en tant que PIC, incluant 12 décollages et atterrissages, et un vol de maintien de compétence avec un instructeur de vol FI(A).
Si ces conditions ne sont pas satisfaites, le titulaire de l’ABL démontre, avant d’en exercer les privilèges, qu’il possède l’ensemble des compétences listées à l’annexe 1 de l'arrêté, lors d’un vol d’au moins une heure avec un instructeur de vol FI(A).


 Conditions

Cette autorisation permet d’agir en tant que commandant de bord (PIC), en vol local dans un rayon maximal de
25 NM centré sur l’aérodrome de référence mentionné sur l’ABL, sans rémunération, sans passager, en exploitation non-commerciale.
De voler sur tout avion monomoteur à pistons (terrestre) ou « Touring Motor Glider » (TMG), du modèle et de la variante mentionnés sur l’ABL, ayant une masse maximale certifiée au décollage ne dépassant pas 2000 kg uniquement sur territoire national de la République française et sur des aéronefs immatriculés en France et d’accéder à un ou des aérodromes de dégagement à condition qu’une ou plusieurs reconnaissances du ou des aérodromes concernés aient été effectuées avec un instructeur de vol FI(A).


 Des autorisations additionnelles…

L’ABL peut être assortie, soit lors de sa délivrance, soit postérieurement à sa délivrance, d’autorisations additionnelles délivrées par le responsable pédagogique de l’organisme de formation ou son délégataire, lorsque
l’élève-pilote a acquis les compétences et l’expérience de vol appropriées.

Ces autorisations, mentionnées sur l’autorisation ABL, concernent l’accès à des aérodromes spécifiés après que l’élève-pilote a effectué en double-commande une ou plusieurs reconnaissances des itinéraires et des procédures associées avec un instructeur de vol FI(A). Les aérodromes spécifiés sont situés dans un rayon de 25 NM centré sur l’aérodrome de référence mentionné sur l’ABL.

Le responsable pédagogique de l’organisme de formation ou son délégataire peut délivrer une autorisation d’emport
de 3 passagers maximum, dans un rayon de 25 NM centré sur l’aérodrome de référence mentionné sur l’ABL,
si l’élève-pilote a effectué, depuis la délivrance de l’ABL, 10 heures de vol en tant que PIC sur avion ou TMG, et suivi une sensibilisation dédiée à l’emport de passagers.
Les privilèges de l’autorisation additionnelle d’emport de passagers ne pourront être exercés que si son titulaire a effectué, au cours des 90 jours qui précèdent, au moins 3 décollages, approches et atterrissages sur avion. 
 

 

Passer de LAPL à PPL


Les candidats à une PPL(A) qui sont titulaires d’une LAPL(A) devront avoir effectué au moins 15 heures de vol sur avions après la délivrance de la LAPL(A), dont au moins 10 heures d’instruction au vol, accomplies dans le cadre d’un cours de formation auprès d’un DTO ou d’un ATO.

Cette formation devra inclure au moins quatre heures de vol en solo supervisé, avec au minimum deux heures de vol en campagne en solo, dont au moins un vol en campagne d’un minimum de 270 km (150 NM), au cours duquel un atterrissage avec arrêt complet doit être effectué sur deux aérodromes autres que l’aérodrome de départ.

Le test en vol est effectué par un examinateur (FE).